Flashcoop, coopérative éphémère de jeunesse à Longjumeau

Ce programme est très bien pour comprendre et vivre les différentes phases de création de l’entreprise. Je sais mieux à quoi m’attendre pour cela, et ce que je dois faire pour me préparer à le faire

Yohan, 20 ans

 

Notre deuxième Flashcoop s’est déroulée du 9 au 17 juin 2022 à Longjumeau. Ce fût une expérience riche d’enseignements, tant pour les jeunes que pour nous et nos partenaires, et le succès fût au rendez-vous. Nous nous sentons encouragés pour continuer sur cette voie, porteuse de sens dans nos quartiers vis à vis d’une jeunesse assez éloignée de l’emploi. En effet, cet évènement a permis de réunir autour d’une même dynamique les acteurs de la jeunesse du territoire.

MAIS ALORS, LA FLASHCOOP ; ÇA VIENT D’OÙ ?

Ce dispositif, imaginé par la SCIC « Coopérer pour Entreprendre » comme une organisation plus facile à mettre en oeuvre que les « coopératives de jeunes majeurs » que nous avions expérimenté en 2018 et 2019 avec ESSCOOP et d’autres, a été testé avec succès dans plusieurs régions de France. Notre première Flashcoop avait eu lieu aux Ulis au printemps.

La Flashcoop est complémentaire aux dispositifs d’inclusion professionnelle existants. D’une durée de quelques jours, les coopératives éphémères courtes – 7 journées – trouvent facilement leur place dans les emplois du temps des jeunes. Parce qu’elles exigent moins d’investissements financiers, elles s’insèrent également plus volontiers dans les politiques de développement et d’accompagnement des collectivités locales. Le PôleS NOE a mis en oeuvre ce format préparé par la SCIC “Coopérer Pour entreprendre” et son comité de pilotage bénévole s’est fortement investi.

LA FLASHCOOP DE LONGJUMEAU

LE PUBLIC

La Flashcoop « Cooking » a réuni 3 participants âgés de 19 à 24 ans accompagnés par la Mission Locale VITA-LIS Paris Saclay, la MEIF et Info Jeunes de Longjumeau.

Quelques données sur cette Flashcoop :

  • 100% étaient sans emploi au moment de la Flashcoop.
  • 1 femme et 2 hommes.
  • Âgés de 19 à 24 ans.

L’ENCADREMENT

L’expérience « Cooking » a regroupé de nombreux acteurs. Premièrement, l’évènement a mobilisé deux animatrices : Valérie Ancelin (Directrice du Tiers Lieu L’ébullition à Palaiseau) et Claire Aschehoug (Coach de la voix Label Voix à Gif sur Yvette) et organisateurs, Quentin Mur, Chef de projet PôleS NOE et Séverine Coquidé, Chargée de missions. Ensuite, tout un écosystème de professionnels a été mobilisé. Mentionnons Ludovic Guedin (Artisan boulanger à Saulx les Chartreux), Martin Barberian (graphiste professionnel) et Franck Assegond du Crédit Coopératif. Mais aussi, tous les partenaires terrain ; Vita-lis, la MEIF, ESSCOP, et les lieux qui nous ont accueillis (la salle La Fabrique à Longjumeau et la cuisine KitchenOnDemand). Cette flashcoop a été financée par des aides de l’Etat, de la ville de Longjumeau, et une contribution de la MACIF.

ET APRÈS ?

Tout l’enjeu de cet « après » va être de faire perdurer le lien entre ces jeunes et le PôleS NOE. Le bilan individuel final ayant permis de faire germer une réflexion sur l’avenir de ces jeunes, le travail entre les acteurs du social permettra un accompagnement renforcé pour faire aboutir les projets de ces personnes. Fort de cette réussite, le PôleS NOE entend capitaliser sur les connaissances engrangées afin d’organiser une nouvelle Flashcoop à l’automne. D’autres suivront. Le montage des ces actions est en cours, et les dates sont encore à définir. Un comité de pilotage sera organisé à la rentrée et nous vous en tiendrons informés.

 

Les jeunes, investis, sur le marché de Longjumeau

Flashcoop – Rencontre du 23 mai avec Ludovic Guedin, artisan boulanger à Saulx les Chartreux

Quentin Mur et Valérie Ancelin sont allés à la rencontre de celui qui montrera ce qu’est le travail d’un boulanger lors de la Flashcoop de Longjumeau à venir, Ludovic Guedin, artisan boulanger.

Un produit décidé ensemble ; ce sera brownies, cookies et browkies, le tout fait maison bien entendu !

Des échanges sur l’environnement de travail de Ludovic Guedin, CAE dans laquelle se trouvent aussi « Animakt » et « Pain sur la planche », se sont déroulés agréablement. 

S’en est suivie une réflexion autour de l’organisation de la journée du mardi (la production), le produit lui même, les fournisseurs et surtout les futurs échanges avec les jeunes.

Une journée prometteuse de saveurs et de savoirs !

Rédaction Séverine Coquidé

Rencontre avec la Mission Locale VITALIS

En pleine organisation de la flashcoop qui se tiendra à Longjumeau du 9 au 17 juin 2022, Quentin Mur du PôleS NOE, Valérie Ancelin du tiers-lieu Ebullition, et Laurence Pagny de la Mission Locale Vitalis à Palaiseau se sont rencontrés lors d’une réunion avec 5 jeunes et leur conseillère.

La rencontre fût intéressante et constructive, tant pour les jeunes que pour le « staff flashcoop », organisateurs comme prescripteur.
Quelques jeunes se sont montrés intéressés par le dispositif.

Quentin, notre Chef de Projet, a même géré l’information collective en anglais, pour intégrer dans l’échange une jeune Afghane.

La prochaine entrevue aura lieu le 1er Juin 2022.

Auparavant nous rencontrions le boulanger le 23 mai au matin à Saulx les Chartreux et visitons le marché de Longjumeau le 25 mai au matin.


Une réussite et une forte motivation pour tous les acteurs en somme !

Rédaction Séverine Coquidé

Les Coaching Days du 29 avril 2022

Dans le cadre des « Coaching Days » du 29 avril 2022, organisés par Info-Jeunes à Longjumeau, s’est tenue une animation-rencontre sur le thème « Et si tu créais ton activité professionnelle grâce au réseau d’économie Sociale et Solidaire ! »

Cette rencontre a donné lieu à des échanges avec les acteurs locaux pour la promotion du dispositif Flashcoop (coopérative éphémère de jeunes pour la création d’entreprise, organisée par le PôleS NOE) qui va être reproduite dans le temps pour motiver les jeunes à cette action.

« Viens rencontrer les professionnels de l’économie solidaire de l’association PôleS NOE qui te présenteront leur programme d’accompagnement dans la création de ton entreprise ! »

Les coachs Quentin Mur et Claire Aschehoug, Nicolas de Info-Jeunes et une jeune service civique d’Uni-Cités.

Quentin Mur : Chargé de Projets PôleS NOE

Claire Aschehoug : Coach de la voix (Label Voix) et entrepreneur chez Esscoop

Rédaction Séverine Coquidé

Flashcoop, une coopérative éphémère sur 7 jours

Je me suis rendu compte que le seul truc qui me manquait pour me lancer dans la création de mon entreprise c’était de passer le cap, et de le faire. Aujourd’hui je m’en sens capable.”

YAMINA, 25 ANS

Du 7 au 15 mars 2022 s’est déroulée la première Flashcoop aux Ulis. Réussite indéniable sur le plan humain, cet évènement a permis de réunir autour d’une même dynamique les acteurs de la jeunesse du territoire.

MAIS ALORS, LA FLASHCOOP, ÇA VIENT D’OÙ ?

Initiée par des coopératives d’activité et d’emploi, la Flashcoop est une coopérative éphémère courte développée spécifiquement pour des personnes vulnérables. La Flashcoop est complémentaire aux dispositifs d’inclusion professionnelle existants.D’une durée de quelques jours, les coopératives éphémères courtes – 7 journées – trouvent facilement leur place dans les emplois du temps des jeunes. Parce qu’elles exigent moins d’investissements financiers, elles s’insèrent également plus volontiers dans les politiques de développement et d’accompagnement des collectivités locales. Le PôleS NOE a mais en oeuvre ce format préparé par la SCIC “Coopérer Pour entreprendre” et son comité de pilotage bénévole s’est fortement investi.

LA FLASHCOOP DES ULIS

LE PUBLIC

La Flashcoop « Chez Cook’is » a réuni 4 participants âgés de 20 à 26 ans accompagnés par la Mission Locale VITA-LIS.

Quelques données sur cette Flashcoop :

  • 100% étaient sans emploi au moment de la Flashcoop
  • 3 femmes et 1 homme.
  • 3 ont le niveau BAC et 1 le niveau BEP.
  • Âgés de 20 à 26 ans.
  • Le même désir d’entreprendre chez les quatre participant.e.s

L’ENCADREMENT

L’expérience « Chez Cook’is » a regroupé de nombreux acteurs. Premièrement, l’évènement a mobilisé deux animateurs : Agnès Camarena (Coopérer pour entreprendre) et Quentin Mur (Chargé de projets du PôleS NOE) à la co-animation. Ensuite, tout un écosystème de professionnel a été mobilisé. Mentionnons Kadya Sissoko (pâtissière professionnelle) Martin Barberian (graphiste professionnel) et le Credit Mutuel (un conseiller bancaire). Mais aussi, tous les partenaires terrain (Vita-lis, la MEIF, l’AVAG, ESSCOP) et les partenaires financeurs locaux (la communauté d’agglomération Paris Saclay, la MACIF, la ville des Ulis et le ministère chargé de la ville).

ET APRÈS ?

Tout l’enjeu de cet « après » va être de faire perdurer le lien entre ces jeunes et le PôleS NOE. Le bilan individuel final ayant permis de faire germer une réflexion sur l’avenir de ces jeunes, le travail entre les acteurs du social permettra un accompagnement renforcé pour faire aboutir les projets de ces personnes. Fort de cette réussite, le PôleS NOE entend capitaliser sur les connaissances engrangées afin d’organiser une nouvelle Flashcoop à Longjumeau. Projet à suivre.

Une Coopérative de Jeunes Majeurs (CJM), c’est quoi ?

Dans le même sens que les réalisations précédentes, en 2018 et 2019, Le Pôles NOE est en train de monter une nouvelle coopérative de jeunes majeurs pour cet été 2021.

  1. Une Coopérative de Jeunes Majeurs (CJM), c’est quoi ?

C’est un dispositif innovant d’éducation à l’entrepreneuriat coopératif, avec une dimension d’insertion socio-professionnelle

Une CJM regroupe 10 à 15 jeunes âgé.e.s de 18 à 30 ans et résidant prioritairement des Quartiers Prioritaires de la Ville (QPV).

Une CJM est une expérience réelle ouverte à tout.e jeune souhaitant entreprendre en équipe pendant 3 mois, avec un apprentissage en collectif du développement d’activités économiques. Un excellent tremplin pour se lancer dans leur vie professionnelle !

Une équipe est chargée d’animer ce projet d’éducation populaire, qui mêlent expérience pratique de l’entrepreneuriat collectif et ateliers et formations aux principes de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS).

 

  1. Des Coopératives de Jeunes Majeurs dans les quartiers franciliens

Depuis 2017 en Île-de-France, 19 CJM ont été conduits et environ 200 jeunes accompagné.es, dans 6 départements en IDF : 75, 78, 91, 92, 93, 95 sous l’impulsion de la SCIC « La Cité Phares » (Ile-Saint-Dénis, dans le 93)

Pour l’Essonne nous préparons la 5e CJM, qui sera la 3e sur la CPS-Les Ulis.

Enfin, les coopératives éphémères de jeunesse existent en France depuis 2013, le développement de ces initiatives étant piloté par le réseau La Fabrique Coopérative.
https://lafabriquecooperative.fr/

  1. Un projet de coopération au service du territoire

Le projet bénéficie du soutien des divers acteurs du territoires : collectivités publiques, acteurs prescripteurs emploi et/ou jeunesse, acteurs de l’ESS, structures d’accompagnement à la création d’activité…

La volonté est de co-construire la coopérative de jeunes avec ce réseau d’acteurs locaux, qui se réunissent mensuellement au sein d’un comité local.

Tous ceux qui souhaitent y contribuer sont les bienvenus à ce comité local. Contactez-nous pour être informé de la prochaine date de réunion.

 

Nous recherchons des adhérents et partenaires du PôleS NOE qui seraient intéressé.es par un parrainage / marrainage d’un projet de cette CJM. L’idée est de communiquer avec les jeunes autour de votre expérience, ce qui pourrait leur inspirer un projet d’activité concrète à mener, et peut-être aussi permettre une avancée pour la structure parrain/marraine.

 

Ci-après une carte des 19 CJM en IDF