Articles

 

 

Comment allez-vous ?
Nous entrons dans la 3e semaine de confinement et dans cette situation très particulière nous souhaitons proposer un temps d’échange collectif en visioconférence aux responsables de structures de l’ESS du Nord Ouest Essonne.

lire +

Cette session nous permettra de mieux comprendre les difficultés inédites que chacun rencontre et les stratégies que vous expérimentez pour y faire face.
Nous aurons aussi pour objectif d’identifier et de construire ensemble des leviers d’action concrète.
Pour permettre des échanges de qualité, nous souhaitons limiter le nombre de participants à 8 personnes. L’atelier est donc gratuit mais l’inscription est obligatoire : lien d’inscription
Une confirmation de votre inscription et le lien visio vous seront envoyés.
Les adhérents du PôleS NOE seront prioritaires mais nous pourrons ouvrir un 2nd groupe si besoin.
Première séance : jeudi 9 avril de 9h30 à 11h30
Service National Universel (SNU)
bientôt les associations seront fortement sollicitées
Le 5 mars dernier à la préfecture de l’Essonne, la cheffe de projet pour la mise en place du SNU a présenté le nouveau dispositif aux associations. Elle était accompagnée d’une représentante de l’Education Nationale et d’un colonel de gendarmerie.
Il y a fort à craindre que ce lancement doive être reporté pour cause de coronavirus, mais nous pensons utile de vous rendre compte de cette réunion, car cela va concerner la grande majorité des jeunes, surtout dans les années à venir.
La présentation qui nous a été faite est accessible via ce lien. On y trouvera des références.
En bref:
Après une année de test dans 13 départements en 2019, le dispositif va se mettre progressivement en place dans les 3 ans qui viennent.
Le service national concernera tous les jeunes mineurs de 16-17 ans environ, juste après la fin de la classe de 3°.
Il a une vocation d’intégration nationale, de connaissance des autres (solidarités) et de lutte contre l’illettrisme.
Cela se passera en 4 phases, dans les 12 mois après la classe de 3°:
– une préparation dès l’école primaire;
– un séjour de cohésion de 12 jours dans un département autre que celui de résidence (il était prévu que Polytechnique accueille 300 jeunes au début de cet été). Cela évoque un peu un mini service militaire;
– une mission d’intérêt général dans une association, un service public y compris l’armée ou une entreprise labellisée ESUS, un peu sur le mode du stage de 3°. Cette phase durera également de 12 jours ou 84 heures, et peut se faire soit en individuel soit en collectif (on pourra proposer des missions en groupe);
– et enfin une phase d’engagement volontaire optionnelle.
Les associations accueillant des jeunes leur désigneront un tuteur.La phase dite d’engagement volontaire peut être le service civique actuel ou autre.
Les associations sont d’ores et déjà sollicitées pour proposer des missions de phase 3. Elles le seront davantage dans les années suivantes, puisqu’il y a un grand nombre de jeunes à accueillir. Nous pouvons y réfléchir d’ores et déjà.
Et si vous avez des idées, partageons les!